Ce site utilise des Cookies pour optimiser son fonctionnement mais aucun à but commercial.

Pour la conformité avec la loi RGPD, merci de les accepter.

L'association Sauvegarde du Bassin de l'Ance du Nord " a été créée en février 2018 pour défendre l'environnement dans la vallée de l'ANCE DU NORD.

L'association est soumise à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901.

La génèse:

Le 3 février 2018, une vingtaine de personnes se sont réunies à Saint André de Chalencon pour réagir face à la dégradation de l'état des eaux de l'ANCE du Nord, en particulier en aval du barrage de Passouira. La plupart d'entre elles étaient des pêcheurs pratiquant ou ayant pratiqué la pêche à la truite dans les eaux jadis poissonneuses de cette rivière, les autres des amoureux de ce beau site de randonnées et de baignades...

Le constat:

Ils ont recensé les différents problèmes rencontrés sur l'Ance depuis des dizaines d'années et notamment les quinze dernières, dus pour l'essentiel à la gestion du barrage de Passouïra par EDF.

Rappelons que les eaux de l'Ance servent à alimenter par un canal d'amenée la centrale hydroélectrique de Moulas dans les gorges en aval.

Dégradation depuis 2003, puis encore en décembre 2016, après que la vanne de fond du barrage ait été changée.

L’aspect et la qualité de l'eau sont fortement dégradés : couleur noirâtre, dépôts de vase et de boue au fond de la rivière, forte diminution de la quantité d'insectes et de vers d'eau...

La vie piscicole a beaucoup souffert de ces conditions et la quantité de poissons a beaucoup diminué du fait de cette absence de nourriture: les truites farios mais aussi les ombres communs et les autres espèces (vairons, goujons...)

Pourtant, cette rivière était, il y a peu, d'une grande richesse avec une bonne densité de truites, d'ombres et la présence d´espèces rares et protégées (moules perlières, écrevisses à pattes blanches...).

Les actions à faire:

Tous les participants ont fait part de leur motivation et de leur volonté  d’agir afin que les choses changent.

Ils ont évoqué les instances à alerter et à rencontrer :

les signataires du contrat territorial de rivière Ance du Nord Amont

les maires ayant refusé de signer et de s'impliquer dans le contrat territorial. 

les instances d'EDF, de la DREAL Auvergne Rhône Alpes (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement),

Les représentants du SAGE Loire Amont (Schéma d'Aménagement et de Gestion de l'Eau).

Les communes ont récupéré depuis peu les pouvoirs de police de l'eau (compétence GEMAPI: Gestion de l'Eau, des Millieux Aquatiques et la Prévention des Inondations) et il est important de motiver les maires et les Communautés de Communes afin qu'ils jouent pleinement leur rôle.